Aventure FrenchKiss

Le récit d'une année à voile en famille.

5 Commentaires

-Maman, j’ai fait pipi…

-Noah??

-Quoi??  Il est quelle heure?

-Encore?

Bordel, nous voilà debout à 4h00 du matin pour changer le lit de Noah pour la deuxième nuit consécutive…du jamais vu depuis ses deux ans et demi.    Il reste 1 semaine avant le grand départ et une petite angoisse nous traverse après avoir changé le lit et bordé Noah, impossible de fermer l’œil….nous tournons pendant 2h!

Voilà 2 mois que nous sommes en Floride à mener la belle vie.  Il y a bien l’école de Sacha que nous devons faire tous les matins mais à travers tout ça, la piscine, le tennis, le squash, les BBQ avec notre ami Fred du Yatch Club, les sorties au bowling, le cinéma, les courses de chevaux, les glissades d’eau, les après midi à la plage, etc.  Et le confort, ce confort que nous prenons pour acquis dans nos vies urbaines :  la clim, le lave-linge, le sèche-linge, la machine à glaçons, l’eau courante, l’électricité, le lit sec, les habits propres qui sentent bon, la douche à volonté, des centaines de commerces, restos, clubs branchés et supermarchés garnis à trois coins de rues.  Tout cela peut paraître bien banal, mais nous savons d’expérience que notre réalité sera toute autre bientôt.

-Tu dors?

-Non et toi?

-Tu stress?

-Un peu…..beaucoup…

****

Une semaine plus tard, nous voici rendu à la veille du départ.  Il faut fermer les derniers sacs, s’assurer que nous n’avons rien oublié et nettoyer le condo.  À 10h00PM je stresse en voyant tous ces sacs enlignés dans le salon…à vue d’œil certains pèsent sûrement plus que les 23 kg permis mais mon lumbago m’empêche de faire quoi que ce soit.

-Esther…il faut peser les sacs.

-Quoi, tout ça, t’es malade?

-Écoute,  je n’ai pas le goût de devoir ouvrir tout ça à l’aéroport demain à quatre pattes devant tout le monde, on va avoir l’air d’une bande de gitans et on va avoir la surcharge de surpoids qui coûte la peau des dents!!!

Nous voilà donc à devoir peser tous les bagages mais à poil, car nos vêtements sont en train de se faire laver dans notre dernier lavage.  Je vous laisse imaginer la scène mais Esther se retrouve à lever chaque bagage en moyenne 3 fois pendant que je suis à quatre pattes et tout tordu par mon mal de dos à lire la balance… disons que la lune est apparue plusieurs fois dans la soirée!!

-Celui-ci fait 27 Kg, celui là 20, et l’autre 28….

Merde, il faut tout ouvrir et trouver le truc trop lourd dans la valise de Sacha et le filer à Esther, et ainsi de suite pendant  1 heure.  Fourbus, nous arrivons à équilibrer nos valises à 23 kg exactement, après avoir largué quelques trucs moins importants et bourré le sac de cabine des enfants de matériel photo…au diable les peluches de Noah, il va sûrement comprendre!!!

Il faut se coucher car la navette passe à 6h45AM demain,  et surtout  ne  pas oublier de faire le pipi des enfants afin d’éviter un dégât la dernière nuit.

La loi de Murphy ayant toujours raison, à 3h00 du matin Sacha entre dans notre chambre :

-Maman….j’ai fait pipi…

-Oohhhhhh………Nooonnnnn….Sacha!!!  Bordel!!!!  T’aurais pas pu te réveiller??? Tu te rends compte qu’on prend l’avions dans quelques heures????

Et voilà le lave linge reparti en plein milieu de la nuit pour laver les draps de Sacha avant notre départ, les gamins sont entassés dans le couvre lit sur le matelas.  Esther et moi n’arrivons pas à peine à fermer l’œil pour le reste de la nuit avec le bruit de la laveuse et mon mal de dos qui s’accentue.

**

Le voyage s’est super bien déroulé.  Le ciel est clair et l’avion survole toutes ces îles qui sont merveilleuses.  Nous sommes émus de les contempler de notre hublot sachant que nous aurons la chance  de les découvrir bientôt en voilier.

Véro, la maman d’Esther et co-propriétaire de Frenchkiss, nous accueille à l’aéroport sous les cris de joie des enfants heureux de retrouver leur Mamoulie.  Il fait chaud, le soleil brille et on sent que l’aventure commence vraiment.

Arriver dans les Caraïbes après 2 mois en « South Florida » est un choc.  D’un côté, les gazons sont verts, les arbres taillés au ciseau, tout est nickel et beau, rien ne traîne et les chiens ne font même pas sur les gazons…de l’autre côté, une jungle:  des carcasses de voitures le long de la route, des dépotoirs à ciel ouvert,   un amalgame de bâtiments qui n’ont sûrement pas été soumis à aucune règle d’urbanisme,  des vestiges de l’ouragan Luis qui a détruit toute l’île sur son passage en 1995, des routes défoncées sans aucun feu de circulation….

Sacha veut récupérer chaque chien errant qu’il voit pour vérifier s’ils ont une médaille afin de retrouver leur propriétaire, sans parler des chèvres et des tortues à éviter sur la route.  Nous avons hâte d’arriver pour prendre une bonne douche et poser les bagages.  Petite surprise lorsque nous arrivons au Coralita où se trouve notre studio loué le temps que FrenchKiss sorte du chantier pour sa révision annuelle.   Le complexe est situé dans une très jolie baie au nord d’Oyster Pond avec une plage bordée de palmiers mais on dirait que l’ouragan Luis est passé hier: des bâtiments délabrés sans toit ni fenêtre, des peintures défraîchies, des escaliers craqués…..on garde espoir jusqu’à la porte de notre chambre…Esther est la première à rentrer, se retourne  et me jette un regard qui veut tout dire.  Passons les détails, mais disons que le niveau de confort et de propreté n’ont rien à voir avec le condo que nous venons de quitter…mais par contre, une chose reste….la vue est grandiose.

Cette longue journée se termine sur la terrasse d’une petite pizzeria française avec une vue splendide sur Oyster Pond ou nous apercevons au loin notre valeureux FrenchKiss amarré.  Le rosé est frais,  la pizza délicieuse et les rires nous rappellent notre chance de vivre cette aventure.

Je jette un regard à Esther et nos doutes s’estompent instantanément….cette année sera magique!!!!!

Nouvelle de dernière minute :

Le rosé faisant son effet, une envie me prend à 3h00 du matin. J’essaye de sortir de mon lit qui se rapproche plus d’un hamac et une douleur atroce au dos me traverse….l’excitation du voyage m’avait fait oublié ma condition et il était stupide de forcer sur les bagages.  Me voilà couché au mileu de la chambre sur le carrelage, et impossible de bouger.  Je demande à Esther de me donner les anti-inflammatoires de notre trousse médicale qui se trouve dans une des 7 valises.  Elle me tue du regard mais comprend vite ma souffrance.  30 minutes ont été nécessaires afin de ramper jusqu’au divant lit des enfants et voler la place de Sacha.  Finalement, je finirai par faire pipi dans une bouteille en plastique avec une bouteille de champagne froide dans le dos pour soulager la douleur.  Le lendemain matin, Esther se rend compte qu’il y a une table de massage sur le balcon de la voisine.   Il s’agit bien d’une Kiné qui me soigne rapidement et me sort de cette crise.  Encore une fois,  la vie nous réserve de belles surprises.

 

Cette semaine, sortie de FrenchKiss pour Carenage et beaucoup de boulot!!!!

 

Bonne semaine à tous

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “

  1. HellOo les z’Amis !
    ,, j’adore vous lire ,, ça vous ressemble tellement :)) vous me manquez sincèrement !! c’est vraiment une belle aventure qui vous attend même si j’en conviens que ça ne doit pas être facile tous les jours mais les moments magiques donneront raison au courage qui vous a lancé vers ce merveilleux voyage en famille !! ,, on pense fort a vous ,, kiss you so strong

  2. et bien que d’aventures avant même le départ de l’Aventure… o
    on vous souhaite plein de courage et nos pensées vous envoient beaucoup d’énergie à chacun.
    bisous

  3. L’aventure n’a pas encore commencé et l’aventure a déjà commencé!!
    On pense fort a vous, on stresse un peu avec vous et on rigole avec vous. Merci de tenir ce blog!

  4. Quel plaisir de vous parler et vous voir via Skype ce soir. Mais rien ne peut égaler la lecture de votre récit, racontant votre arrivée l’Ile de St-Marteen. Cette manière de raconter nous donne l’impression que nous sommes avec vous et on apprécie chaque moment! Je vous envie de pouvoir le faire, sans jalousie aucune. Vous nous prouvez qu’on a tous le choix; il suffit de le faire et de foncer! Au plaisir de vous relire et qui sait, de vous voir en personne en 2014!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s